All blogposts

L’e-commerce, le m‑commerce … le s‑commerce ? Ou le futur de la vente en ligne by Eva Sirgi

24 April 2018
blog-le-futur-de-la-vente-en-ligne-liste

2018 sous le signe du m-commerce

Ce que l’on sait:

  • En 2015, le commerce mobile générait 12% du chiffre d’affaires des achats en ligne en Belgique pour un montant total de 969 millions d’euros.
  • Chez nos voisins Français, selon les chiffres publiés par la FEVAD (Fédération E-commerce et Vente À Distance) pour son étude sur les chiffres clés du e-commerce 2016/2017, la part des ventes en ligne réalisée par le m-commerce a progressé de 60%.

Si l’e-commerce reste number one, la tendance mobile augmente rapidement et ce avec toute une panoplie de nouveautés qui tendent à faciliter son usage.

I am mobile

Les gens passent de plus en plus de temps sur leurs smartphones plutôt que sur un desktop pour naviguer sur internet, communiquer, consommer, ce n’est plus un secret.

Il est donc important d’offrir aux e-shoppers la possibilité d’acheter à n’importe quel moment, rapidement et simplement via leur mobile. La tendance a évolué dans ce sens grâce :

  • à l’apparition de nouveaux moyens de paiement en ligne
  • à l’optimisation des sites e-commerce sur mobile
  • à la personnalisation de l’expérience d’achat des clients, merci aux “méta-données”
  • à nos chers nouveaux amis : les chatbots
  • à la réalité augmentée !

Mais Google va même plus loin. On passe du “Mobile Friendly” au “Mobile First”. Kezako ? Le moteur de recherche profite du volume de visites sur mobile supérieur à celui du desktop pour améliorer son algorithme de positionnement. Il ne s’agit plus de formats s’adaptant à l’écran mobile mais plus à l’expérience de l’utilisateur même. Google privilégie des critères d’ordre esthétique, comme la taille du texte par exemple, tout comme des critères fonctionnels comme l’architecture du site.

Qu’en est-il du S-commerce ?

Ou aussi connu sous le nom de social selling. Nous élaborons une première analyse de Facebook dans l’article “Réseaux sociaux vers un nouveau business model ?” (lien interne) qui devient lui-même un réseau “marché” avec sa plateforme market place et sa possibilité pour chaque “page” de créer son e-shop Facebook. Instagram le suit de près avec son interface “vitrine” permettant, juste en “swippant” vers le haut ou en cliquant sur un bouton/lien, d’atterrir sur une plateforme m-commerce afin de finaliser un achat.

Will you be social too ? Une réelle tendance à surveiller de près en 2018 !

More articles

  • Les seniors-geek, une cible encore trop sous-estimée du digital !

  • Pourquoi vous devriez considérer les groupes Facebook pour votre marque ?

  • In-house social media team : vers un autre mode de collaboration avec les agences ?