Salon eShop : les webentrepreneurs doivent devenir des webcommunicateurs !

by Julien Brasseur on in Voice, Stratégie, Web/Digital, RP, Social media

La semaine dernière, nous participions au salon eShop Expo qui se tenait dans le cadre du salon Entreprendre 2013, grande messe bruxelloise de l’entrepreneuriat.

Alors qu’Entreprendre est un salon généraliste, eShop Expo se dédie aux entrepreneurs-ses qui veulent lancer un business en ligne.

Curieusement, Voice était la seule agence de com’ à se présenter durant ce salon.

Par contre, on y trouvait presque tout ce dont un-e webentrepreneur-se a besoin pour lancer son business : matos photographique pour immortaliser ses produits, produits d’emballages, softwares d’eshopping…

Votre histoire comme source de trafic

Or, il n’est pas difficile de comprendre que lorsque l’on ouvre un site d’e-commerce, il est impératif de générer du trafic vers celui-ci pour générer des leads. Les webentrepreneurs-ses doivent donc tenir à l’oeil l’importance de garder un peu de leurs ressources pour communiquer en ligne et pas uniquement via une approche SEO SEA.

Ici, c’est le conseiller en Relations Publiques qui parle, il est en effet d’autant plus aisé de se mettre à communiquer sur son business qu’une bonne partie des sites d’e-commerce développent des produits / services  souvent innovants qui ont souvent leur propre histoire à raconter susceptible d’intéresser journalistes, bloggeurs… Mieux, derrière ces boutiques en ligne se cachent souvent des personnes passionnées et spécialistes de leur domaine et donc passionnantes.

Pour vous donner un exemple, sur notre stand, nous avons reçu la visite d’entrepreneurs sur le point de lancer dans le désordre, des cours de langues asiatiques, des savons naturels, des produits de beauté à base de plantes, des articles érotiques, un spécialiste en joaillerie haut-de-gamme…

Tout le monde aime les bonnes histoires

Des projets très « niche » et donc par définition intéressants. Mieux, dans un environnement où l’entrepreneuriat à la cote (Nest’UpStarter…), ces initiatives innovantes pourraient intéresser un tas de gens dans une logique RP. Les relations publiques, traditionnelles ou en ligne, sont donc sérieusement à envisager pour tous ces entrepreneurs, d’autant que les moteurs de recherche aiment beaucoup les sites comme les sites d’infos ou les blogs qui pointent vers d’autres sites.

De même que les communautés (Page Facebook, compte Twitter, compte Pinterest…), parce qu’elles peuvent réunir des passionnés autour d’un même sujet (au plus spécifique au mieux) peuvent, si elles sont bien animées, également générer un trafic qualifié et intéressant pour les boutiques en ligne.

La pertinance, meilleur convertisseur

Dernier avantage, tant des RP que des Social Media, étant des plateformes pourvoyeuses du contenu de qualité (articles de presse, articles de blogs, statut, image…), elle permettent de générer de l’intérêt  très pertinent pour les acheteurs potentiels et donc susceptible d’être efficace en  termes de conversion. A l’opposé donc d’une démarche purement SEA qui certes peut générer énormément de vues mais revers de la médaille, offre généralement un taux de conversion très faible…

Vous n'êtes pas seule-e!

Facile à dire ? Quand, les courageux-ses qui lancent leur webshop auront-ils/elles le temps de développer leurs Relations Presse, leur page Facebook, comptes Twitter, Pinterest, etc…  Bien-sûr, les services d’une agence sont envisageables… Mais l’enthousiasme et la passion étant communicatifs, je leur recommande dans un premier de se faire aider et de faire appel aux bonnes âmes de leur entourage qui seraient heureux de leur donner un petit coup de main !

Sinon, demander un conseil ne coûte rien, vous savez où nous trouver